Foire aux questions
Dialoguez en direct
Vous ne trouvez pas la réponse à votre question ?
Dialoguez avec un expert en direct via le chat !
Posez votre question
Téléphone
09 69 39 70 07

Nos experts vous répondent:
du lundi au vendredi
de 8h30 à 18h30.

Nous contacter

Complétez les informations ci-dessous et votre numéro de téléphone pour être recontacté dans les 24h, du lundi au vendredi.
Si votre demande concerne un devis, merci d'ajouter votre adresse complète dans votre message !

Le speedball

Le speedball est un sport de raquette adapté à tout âge, qui se pratique seul ou à plusieurs joueurs. Ce sport développe l’adresse et les réflexes nécessaires à la pratique des sports de raquette.

Origine du speedball

Le speedball a été inventé par l’Egyptien Mohamed Lotfi en 1961. Il était à l’origine destiné à l’entraînement des joueurs de tennis débutants.

Nombre de joueurs :1 à 4 joueurs

Matériel nécessaire à la pratique du speedball

  • Raquettes de speedball/ turnball
  • 1 speedball/ turnball : 1 mât de 1,70 m de hauteur, en haut duquel est suspendue une balle reliée par un fil de nylon d’environ 1,5m

Déroulement d’une partie de Speedball

Le but du jeu est de se renvoyer la balle tour à tour, en inversant à chaque frappe le sens de rotation. Le speedball peut se jouer seul, à 2 ou à 4 :


Seul (Super solo)

Le but est de réaliser le plus de frappes en un temps donné en utilisant 4 mouvements différents (avec la main droite seule, la main gauche seule, en alternant les 2 mains, en revers et en coup droit)


1 contre 1 (Simple)

Les joueurs frappent la balle chacun leur tour en inversant le sens de rotation. Pour gagner le point, la balle doit passer deux fois dans le camp adverse sans que l’adversaire n’arrive à la toucher. Le service est alterné quel que soit le résultat.


2 contre 2 (Double)

Les règles sont les mêmes que pour le match simple. La différence réside dans le fait que les joueurs de chaque équipe frappent la balle chacun leur tour.

 

Sports de raquettes

Vous souhaitez réagir ?

N’hésitez pas à ajouter un commentaire ou à aimer l’article !

J'aime
* champs obligatoires
Top