Sport en entreprise : les 10 plus grandes questions

Sport en entreprise : les 10 plus grandes questions

Sport en entreprise : les 10 plus grandes questions

Améliorer les conditions de travail ? Maintenir ces salariés en forme ? Développer l’esprit d’équipe ? Les raisons de développer une politique autour du sport en entreprise sont nombreuses.

Essayons de vous accompagner sur ces freins afin qu’à la fin de cet article vous n’ayez plus qu’une seule question en tête : quand est-ce que l’on commence le sport dans mon entreprise ? L’élément N°1 pour la mise en place d’une politique de sport en entreprise sera la motivation. Comme en sport, avec la motivation, tout est possible ! Vous êtes motivé, prêt à vous lancer, voici la réponse à toutes vos questions.


1. “J’aimerais bien le faire mais nous n’avons pas la place et nous n’avons pas de douches…”

La place vous pourrez la trouver facilement. Une salle de réunion pourra très bien se transformer en zone sportive un jour de la semaine entre 12 et 14h ou un soir entre 18 et 19h. Nous le réalisons dans nos bureaux est cela fonctionne très bien ! Seule règle à respecter : après l'entraînement ranger ses affaires !

Pour les douches pas d’obligations légales de ce côté là. Si vos locaux sont conformes pour recevoir des réunions, ils le seront pour un petit cours de Yoga, vous pouvez être sereins sur ce sujet.

2. “D’accord, mais y’a t’il des contraintes d’organisation? Des normes d’affichage ? Un défibrillateur à avoir ?”

Oui, quelques unes. Vous devez affichez le tableau d’organisation des secours avec numéros et adresses des personnes et organismes susceptibles d’intervenir en cas d’urgence ainsi qu’une copie de l’attestation du contrat d’assurances de responsabilité civile. Également vous devez disposer d’une trousse de secours à proximité.

3. “Vous parlez d’assurance, dois-je en souscrire une spécifique ?”

Non. Vous devez simplement prévenir votre assurance pour la responsabilité civile.

4. “Et s’il y a un accident, qui est responsable ?”

Tout va dépendre de qui est l’organisateur : association sportive ? CE ? La responsabilité de l’organisateur sera recherchée en cas de manquement à l’obligation de conseil ou de sécurité. C’est une obligation de moyens, donc la responsabilité ne sera pas toujours engagée. Quelles sont les fautes de nature à engager la responsabilité ?
- Manquement au devoir d’information
- Défaillance dans l’organisation de la sécurité et des secours
- Défaut d’information sur les risques couverts par l’assurance.

Si vous disposez d’un CE, par exemple, celui-ci peut créer une association pour l’organisation de ces activités.

5. “D’accord, mais pour le salarié s’agit il d’un accident du travail?”

Le salarié victime bénéficie d'une présomption d'imputabilité au travail dès lors que l'accident est survenu au temps et sur le lieu du travail. Mais l'employeur ou la Caisse Primaire peut alors prouver que l'accident est étranger à l'activité professionnelle, auquel cas il serait pris en charge comme un accident de la vie privée, au titre de l'assurance maladie.

6. “Dois-je demander un certificat médical à mes salariés?”

Le code du sport impose la demande d’un certificat médical uniquement dans le cadre des compétitions sportives et de la délivrance d’une licence sportive. Pas de contrainte de ce côté là donc. Si vous le jugez nécessaire, une invitation à en parler à son médecin sera donc suffisante.

7. “Parfait ! Maintenant pour faire du sport en entreprise il faut un budget !”

Vrai et Faux ! Vous pouvez simplement organiser des sorties running pour les pratiquants en étant souples sur les horaires de travail par exemple. Une activité fitness dans une salle de réunion est également très abordable. 15 nattes et quelques accessoires fitness ne devraient pas dépasser 100€ et cela vous permettra de faire un premier pas.

8. “Ok mais dans mon entreprise nous ne sommes pas sportifs !”

Encore mieux ! Vous pouvez offrir quelques Gym balls pour remplacer votre fauteuil quelques minutes ou quelques heures dans la journée. Cela sera une excellente occasion de muscler votre dos et d’éviter le mal de dos lié à la position assise. N’hésitez pas également à proposer quelques postes de travail debout.

9. “Et si j’ai besoin d’encore plus de conseils?”

Contactez nous ! Notre équipe d’experts est à votre disposition sur ce sujet. Que ce soit des questions juridiques ou pour avoir des idées nous sommes là pour vous accompagner dans vos projets.

10. “Même si je souhaite faire une grande salle de musculation dans mon entreprise?”

Bien entendu, notre matériel de musculation est spécifique pour un usage intensif et nous nous ferons un plaisir d’étudier avec vous votre besoin pour une solution sur-mesure.

Vous avez encore des questions ? Voici une fiche qui peut vous aider

Vous l’avez compris, le sport en entreprise c’est possible même dans votre entreprise. Il faut juste adapter les propositions à vos contraintes (niveau de pratique, m2, organisation…). La bonne nouvelle : nous sommes là pour ça !

N’hésitez pas à nous contacter, nous vous apporterons les réponses au plus vite.

Article précédent Des idées pour recruter de nouveaux licenciés avec L’OLHG Article suivant Le scratchball