Foire aux questions
Dialoguez en direct
Vous ne trouvez pas la réponse à votre question ?
Dialoguez avec un expert en direct via le chat !
Posez votre question
Téléphone
09 69 39 70 07

Nos experts vous répondent:
du lundi au vendredi
de 8h30 à 18h30.

Nous contacter

Complétez les informations ci-dessous et votre numéro de téléphone pour être recontacté dans les 24h, du lundi au vendredi.
Si votre demande concerne un devis, merci d'ajouter votre adresse complète dans votre message !

4 PRODUITS Protections murales

4 article(s)

par page

Par ordre décroissant

L’aménagement d’un dojo se constitue à la fois d’un tatami et de protections murales en fonction de la configuration de la salle. Ces dernières sont indispensables pour la bonne pratique du sport. Decathlon Pro met à disposition des collectivités, des clubs et des associations des protections de la marque Sarneige, conforme à l’accueil du public et à la réglementation sur la sécurité incendie. Les matériaux sont traités par un procédé d'ignifugation, avec un classement soit M1, très difficilement inflammable, soit M2, difficilement inflammable.

Les différents types de protections murales

La protection murale est un revêtement de mousse avec une bâche en tissu enduit. Sa densité est entre 20 et 30kg/m². Résistante dans le temps, le but est d’amortir les prises au cours d’un combat. Cette protection est une obligation de sécurité si la distance entre le tatami et le mur est inférieure à 1m.

La pose des protections est modulable en fonction des dimensions de la salle. Il est possible de couper les panneaux pour un ajustement au plus près des besoins de chacun.

Pour les salles polyvalentes, la protection murale amovible permet d’aménager un lieu en fonction des besoins. La pose se fait à l’aide de bandes agrippantes fixées au mur et de panneaux dotés de velcro, pour un maximum d’adhérence.

La pose des protections murales

Pour le maintien des protections murales de façon durable, il est indispensable d’utiliser de la colle en gel néoprène. Elle permet de fixer les protections murales, sur tous les matériaux comme le béton, le ciment, le PVC, le latex, le bois…

L’encollage ne nécessite pas une technique particulière : la colle s’étale avec un peigne à dents. La pose de baguettes n’est pas nécessaire pour le maintien des protections murales. Ces dernières peuvent être posées dans plusieurs structures collectives, hormis le dojo, telles qu’un gymnase, une crèche, un préau, une salle polyvalente ou un lieu pour les personnes porteuses de handicap.

4 article(s)

par page

Par ordre décroissant