La Slackline

La Slackline

La Slackline

Vous êtes à la recherche d’un sport original et ludique pour votre collectivité ? Avis aux apprentis funambules ! L’objectif est d’avancer en équilibre sur une sangle légèrement élastique, d’un point à un autre. Un sport d'équilibre qui plaît à tous ! 

Le slackline développe l’équilibre et la concentration et se pratique aussi bien en intérieur qu’en extérieur, idéal pour les écoles. C’est un sport complémentaire à l’escalade et aux sports de glisse (surf, snowboard). Contrairement aux funambules de cirque, les slackeurs évoluent sur une sangle plus large et beaucoup plus souple.

Origine de la slackline

Le slackline a été inventé à Yosemite (en Californie) par des grimpeurs qui cherchaient de nouvelles façons d’occuper leur temps lorsqu’ils ne pouvaient pas escalader les rochers. Ils ont alors eu l’idée de tendre une corde entre 2 ancrages pour imiter les funambules. Avec le développement du slackline, le matériel s’est perfectionné et les cordes ont laissé place aux sangles. Aujourd’hui il existe plusieurs variantes du slackline en fonction de la hauteur, de la longueur et de la souplesse de la sangle, parmi elles :

  • La plus médiatisée : la highline, qui se pratique au-dessus du vide
  • La shortline, la plus adaptée aux débutants : la sangle est courte (moins de 15 mètres) et près du sol (30 à 60 cm).

Pour une pratique de la slackline en intérieur :

  • Un support ou une poutre slackline : supports en acier constitués de 2 plateformes de départ / arrivée. Idéal pour les débutants.
  • Une sangle slackline
  • Des tapis de gymnastique pour sécuriser la chute

Pour une pratique en extérieur

  • Une sangle slackline

  • 2 protections slackline : bandes matelassées avec velcros pour protéger la sangle et les 2 points d’ancrage

... et 2 troncs d’arbres ou autres points d’ancrage

Tenue : nous vous conseillons de pratiquer le slackline à pieds nus et d’éviter les vêtements amples.

Techniques pour avancer sur la slack

Posture : fléchir les jambes, écarter les bras pour servir de balancier et bien regarder au loin pour rester concentré.

Pour commencer : poser le pied le plus fort en premier sur la sangle ; il doit être parallèle à la sangle. Monter progressivement le 2ème pied sur la sangle.

Pour avancer : varier l’amplitude des mouvements en fonction de la tension de la sangle ; privilégier des mouvements plus amples au milieu, lorsque la slack est la plus détendue, et plus petits au niveau des extrémités.

Article précédent Comment organiser une séance d'un parcours multisport Article suivant Comment organiser une séance d'un parcours multisport
0 Comment(s)